La Liberté d’expression en France (dossier B2)

Feel free to use this content if you are a B2 student in French OR if you are a Teacher looking for ressources dedicated to advanced teenagers / adults

23/10/2020

> À propos de cette séquence

> Définition de la liberté d’expression

> La satire, faire réagir en moquant

> Protéger la liberté d’expression : les lanceurs d’alerte

> Encadrer la liberté d’expression : le harcèlement en ligne

> Conclusion


  • Objectif général : s’exprimer dans le cadre de la liberté d’expression en France, soit être capable de : 
    • structurer des idées : résumer un texte, exprimer des rapports de cause / conséquence, appliquer la concordance des temps au passé avec une hypothèse, exprimer l’obligation et l’interdiction
    • argumenter : peser le pour et le contre, donner son avis, nuancer son propos
    • s’exprimer de manière engagée : interpréter une caricature, interpréter et produire des jeux de mots, exprimer l’ironie avec le double-sens
  • Supports et activités choisis : lecture et visionnage de contenus authentiques incluant des témoignages réels et des caricatures, discussion et débat sur des sujets de société (liberté de la presse, engagement citoyen en tant que lanceur d’alerte, handicap, harcèlement en ligne) 
  • Compétences visées
    • culturelles : identifier les droits garantis et les limites de la liberté d’expression en France, connaître le statut de la presse en France, connaître le statut du lanceur d’alerte
    • langagières : s’exprimer par la satire, écrire une charte de bonne conduite, débattre de sujets de société
  • Évaluation : rédiger une charte de bonne conduite

1) Définition de la liberté d’expression

Lisez la définition issue de vie-publique.fr, site gratuit d’information réalisé par la DILA (Direction de l’information légale et administrative), rattachée aux services du Premier ministre puis observez le schéma ci-dessous.

  • Qu’en déduisez-vous sur la liberté d’expression ?
  • Qu’implique à son tour la liberté d’expression ? Choisissez les réponses correctes dans les affirmations ci-dessous :
    • “En tant que citoyen français, j’ai le droit de créer un blog pour critiquer la politique” 
    • “En tant que citoyen français, j’ai le droit de créer un blog pour dire qu’il existe différentes races humaines dont certaines sont supérieures à d’autres”
    • “En tant que journaliste français, j’ai le droit de faire un reportage sur l’exploitation des ressources naturelles par les multinationales”
    • “En tant que journaliste français, j’ai le droit de travailler dans un journal qui caricature des personnalités politiques ou religieuses”
    • “En tant qu’étudiant, j’ai le droit de créer un compte Twitter satirique sur le monde universitaire et le monde de la recherche”
    • “En tant qu’étudiant, j’ai le droit de poster sur ma chaîne Youtube des appels au viol”
  • Donnez des exemples issus de vos recherches, d’atteintes à la liberté de la presse :
    • dans le monde
    • en Europe
    • en France

Discussion / débat à l’oral

  • Êtes-vous pour ou contre le fait de pouvoir TOUT CRITIQUER ?

La liberté d’opinion est présentée comme une garantie d’un état démocratique dit “de droit”, ainsi, la possibilité de pouvoir TOUT critiquer, incluant les symboles et représentants de l’autorité en place, est un indicateur de cet état de droit, citons :

le président de la République ou un ministre, cf. en 2017, Charlotte Picard, militante du Parti socialiste, insultée sur Twitter pour avoir critiqué Macron

la police cf. en 2019, Sebastian Roché, sociologue intervenant à l’école des Commissaires et soudainement évincé après avoir critiqué les méthodes policières

les religions aussi puisqu’elles représentent une forme d’autorité spirituelle pour leurs adeptes, cf. en 2020, l’adolescente Mila, qui a critiqué l’islam de manière virulente sur Instagram

  • Êtes-vous pour ou contre le fait de pouvoir RIRE DE TOUT ?

Beaucoup de sujets sont dits “tabou” comme la religion, la mort, la maladie, le handicap, etc.

[à faire] Lisez l’extrait ci-dessous intitulé “Peut-on rire dans l’islam ?

Préparez une présentation orale structurée de 5mn maximum afin de donner votre avis, argumenté d’exemples issus de votre expérience, sur cette affirmation résumant l’extrait ci-dessus : le rire fait peur car il détruit la peur et libère

Pour aller plus loin : 

Recherchez la définition des mots suivants : impertinence, insolence, irrévérence

2) La satire, faire réagir en moquant

Consultez une liste de journaux représentatifs de la presse satirique sur gallica.bnf.fr puis lisez la définition en bas de page à compléter avec la fiche Wikipedia 

  • Quand est née la presse satirique en France ?
  • Récapitulez 3 caractéristiques d’un journal satirique
  • Quelles grandes figures de l’autorité les journaux satiriques peuvent-ils tourner en dérision ?
  • En 1831, Charles Philipon dessine Les Poires, croquis repris par la suite dans le journal La Caricature (cf. ci-dessous). Il représente la métamorphose, en quatre images, du roi Louis-Philippe 1er en poire. Cette caricature met en avant le peu d’efficacité du roi et illustre la dégradation de sa popularité (cf. la lutte des Républicains contre le régime de la Monarchie de Juillet de Louis-Philippe). Elle vaudra un procès à son auteur et une immense notoriété. source
  • Observez ci-dessous le portrait officiel du roi Louis Philippe 1er, roi des français (1773-1850)
  • Observez à présent ci-dessous la caricature du roi Louis Philippe 1er par Charles Philipon (1831)
  • Qu’est-ce qu’une caricature ?
  • Quel verbe signifie “faire des croquis” ?
  • Quels éléments de l’aspect physique du roi Louis-Philippe sont ridiculisés dans les portraits signés Philippon ?
  • Pour sa défense face au procès dont il est alors menacé, Charles Philipon indique sous son croquis le texte ci-dessous. Quel message cherche-t-il à faire passer, selon vous ? 
« Et enfin, si vous êtes conséquens, vous ne sauriez absoudre cette poire, qui ressemble aux croquis précédens. Ainsi, pour une poire, pour une brioche, et pour toutes les têtes grotesques dans lesquelles le hasard ou la malice aura placé cette triste ressemblance, vous pourrez infliger à l’auteur cinq ans de prison et cinq mille francs d’amende !! Avouez, Messieurs, que c’est là une singulière liberté de la presse !! »
  • Quelques années plus tard, en 1835, Daumier, un autre dessinateur, caricature à son tour le roi Louis-Philippe. Regardez dans cette vidéo de 2mn comment il l’a représenté et à quoi il a été condamné 

[à faire] Lisez cet article “Que reste-t-il de la presse satirique en France ?” et résumez-le en quelques phrases

Après avoir présenté le journal satirique français Charlie Hebdo, observez sur cette page une sélection de Unes puis commentez-en une de votre choix

Lisez l’extrait ci-dessous issu de la page Wikipedia consacrée aux “Caricatures de Mahomet du journal Jyllands-Posten” (source) :

“Le sunnisme interdit en particulier la représentation des « choses et personnes saintes » – on parle d’aniconisme*”

*”L’aniconisme est l’absence de représentations matérielles du monde naturel et surnaturel dans différentes cultures, en particulier certaines religions monothéistes”. (source)

  • Selon vous, à qui cette interdiction s’applique-t-elle ?
  • Connaissez-vous un autre grand journal satirique français, né avant Charlie Hebdo ?
  • Analysez le comique du titre ci-dessous extrait de sa une du 19/08/2020 (source)

Discussion / débat à l’oral

  • Choisissez une figure de l’autorité autour de vous* et imaginez le message que vous voudriez faire passer en la caricaturant

*parents, institution scolaire, police, gouvernement, etc.

Si vous êtes artiste, vous pouvez aussi essayer de faire cette caricature !

  • Vous êtes enseignant(e) et l’un(e) de vos élèves vous caricature. Comment réagissez-vous ?

3) Protéger la liberté d’expression : les lanceurs d’alerte

En France, le statut de lanceur d’alerte est reconnu par les textes de loi, cf. la loi Sapin 2.

Regardez l’interview vidéo de Céline Boussié (3mn24) 

  • Comment Céline Boussié est-elle surnommée et pourquoi (définissez les termes utilisés puis la cause de cette dénomination) ?
  • À 0mn33, que veut dire l’expression “de manière circonstanciée” ?
  • À 0mn38, que veut dire l’expression “briser l’omerta” ?
  • À 0mn50, qu’entend Céline Boussié par un “suicide moral, social, physique, professionnel, financier, familial” ?
  • À 1mn45, reformulez la phrase suivante de manière correcte : “ça serait à recommencer, je ferais la même chose” 
  • À 2mn10, proposez des hypothèses expliquant les raisons pour lesquelles les parents auraient peur de témoigner sur les conditions d’accueil de leurs enfants
  • À 2mn20, qu’est-ce qu’un “défaut de prise en charge” ?

Pour aller plus loin : 

en savoir plus sur l’affaire de l’IME de Moussaron
faites des recherches sur le concept d’”inclusion” pour comprendre pourquoi Céline Boussié le déteste

Discussion / débat à l’oral

  • Quand on se sent obligé de se taire et interdit de parler, par quels moyens peut-on s’exprimer ?
  • Expliquez le dilemme de principes vécu par Céline Boussié : se taire – c’est-à-dire “cautionner la situation” – ou parler, c’est-à-dire “mordre la main qui la nourrissait
  • Que veut dire la phrase “On a beau prévenir tout le monde, tout le monde s’en fiche” ?
    • “Il faut prévenir tout le monde pour que les gens se sentent concernés”
    • “On s’efforce de prévenir tout le monde mais personne ne se sent concerné”
    • “Ce n’est pas mauvais de prévenir tout le monde mais tout le monde est indifférent”
  • Céline Boussié explique qu’elle n’est pas optimiste “en matière de politique du handicap”. Que veut-elle dire par là, pourquoi et qui vise-t-elle ?
  • Que pensez-vous de sa maxime “les personnes en situation de handicap sont des personnes de droit et non des objets de soin” ?
  • D’après vous, un “lanceur d’alerte” est-il un “super citoyen” ?

4) Encadrer la liberté d’expression : le harcèlement en ligne

Lisez les définitions du cyber-harcèlement (harcèlement sur internet) et du harcèlement scolaire en France

À partir des documents ci-dessous extraits du site comprendrelautisme.com, écrivez une “charte de bonne conduite sur les réseaux sociaux” en respectant les contraintes suivantes :

  • utiliser le “je”
  • rendre le contenu accessible pour des adolescents français
  • identifier des objectifs concrets à atteindre
  • sensibiliser au comportement envers les personnes en situation de handicap

“Le cyber-harcèlement est défini comme « un acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut facilement se défendre seule ». Le cyber-harcèlement se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies etc.”

Conclusion

Ce dossier vise à mettre en évidence l’importance, et ce, dès le plus jeune âge et tout au long de la vie, de l’éducation !

Ici, dans le contexte de la France, cela implique :

  • l’éducation aux droits et devoirs en tant que citoyen car ce que nous ignorons constitue un frein à la capacité de penser par soi-même, à nous exprimer et de ce fait, à nous engager dans la société pour la liberté, contre le harcèlement, contre l’exclusion d’une partie des citoyens, notamment les personnes les plus vulnérables ou victimes d’injustices.
  • l’éducation aux médias, un défi de taille à l’heure de l’instantanéité qui ne laisse que peu de place à la vérification des faits… Ainsi, si je ne sais pas que Le Gorafi est une satire du Figaro, je pourrais partager ses informations en laissant croire qu’elles sont vraies ! D’ailleurs, à propos de fiabilité des sources, il convient de davantage protéger les lanceurs d’alerte qui pointent les atteintes à l’intérêt général, tels des veilleurs au service de leurs concitoyens.
  • l’éducation aux réseaux sociaux pour comprendre que ce n’est pas parce que nous avons le droit de nous exprimer que nous pouvons tout dire et n’importe comment. Internet ne peut être un cadre d’échanges sains que si et seulement si ces derniers s’inscrivent dans le cadre défini par la liberté d’expression, c’est-à-dire celui d’un comportement digne loin de tout type de dérives malveillantes : course au buzz à n’importe quel prix, harcèlement pouvant aller jusqu’au “doxing“, etc.

Ce contenu vous a plu ? N’hésitez pas à partager !

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.