Il était une fois, Seed…

Il était une fois, Seed…

Shout-out to Seed, a new charity made in France!

Created by spouses of famous football players, Seed will support projects dedicated to health, education, environment and sport anywhere needed and first of all in Africa.

We love the concept so it surely deserves some “story-tale-ing” gift from École Bonjour Dijon!

Check them on Instagram for reading aloud


Il était une fois dans un pays où la terre est très sèche et très chaude, deux enfants que nous appellerons par les surnoms qu’ils se donnent : P’tit frère et Grande sœur.

De leur maisonnette, on voyait tout là-bas au loin la cime des baobabs majestueux.

Tous les jours, après les cours, P’tit frère et Grande sœur passaient des heures à imaginer ensemble — ou chacun de leur côté — mille et une inventions.

Il faut dire qu’ils avaient entendu parler comme tout un chacun de William Kamkwamba dit “le garçon qui dompta le vent”.

Imaginez un peu ce qu’il avait réussi à construire avec un tronc d’eucalyptus, des restes de bicyclette et du matériel de récupération : une éolienne !

Célébré comme un héros dans son pays, il était devenu à juste titre un exemple à suivre par delà les frontières.

À l’annonce de ce tour de force inédit pour un jeune de son âge, on s’était félicité dans les allées des marchés et on avait généreusement partagé cet exploit sur tous les réseaux sociaux réels ou virtuels. Voilà une nouvelle qui en avait bouché un coin aux cousins de France ! 

Tout ce remue-ménage avait donné des idées à bien des enfants qui se lançaient des défis à qui serait le prochain inventeur du siècle.

Chez P’tit frère et Grande sœur, l’exubérance de l’un était tempérée par le calme de l’autre. P’tit Frère considérait que l’usage que l’on pouvait faire du résultat de ses expériences hasardeuses importait peu. Le simple fait d’amasser des trésors glanés dans tous les bric-à-brac des environs lui suffisait amplement.

Grande sœur observait quant à elle cet enthousiasme d’un œil indulgent et se contentait d’en sourire. Si elle semblait réservée, c’est en effet à l’intérieur qu’elle bouillonnait : son esprit était sans cesse en train de réfléchir à tous les schémas et comptes-rendus d’expériences lus dans les livres qui lui tombaient sous la main…

Oui, c’était décidé, si elle en avait la possibilité, elle deviendrait une scientifique.

———————————————–

Pendant ce temps-là, à des milliers de kilomètres, quelque chose avait commencé à germer là où personne ne s’y attendait…

Imaginez un chaudron dans lequel tombent des ingrédients d’une qualité rare : de la bonne volonté marinée à de la détermination en acier trempé et assaisonnée d’un zeste de notoriété offert par des ambassadeurs au grand cœur.

Et c’est ainsi que naquit, après un certain temps de maturation, Seed.

Tout comme dans les histoires imaginaires, ce sont des bonnes fées qui se penchèrent les premières sur le berceau de Seed.

Ensemble, elles partagèrent leurs préoccupations pour les enfants venant au monde avec de graves maladies, les jeunes qui rêvent d’apprendre et de pratiquer leur sport préféré mais aussi ces familles privées d’accès à l’eau ou à l’électricité ainsi que ces agriculteurs et agricultrices si soucieux du bien-être de la terre.

Aider les autres à aider les autres, voilà le vœu qu’elles firent pour Seed.

Des colombes voyageuses ayant été envoyées de par le monde, l’une d’entre elles arriva un beau jour dans le village de P’tit frère et Grande sœur.

Et très vite, la nouvelle se répandit :

“Oyé, oyé ! Quiconque ayant connaissance d’une association méritante est invité à venir la présenter” 

Au même moment, dans le calme de sa maisonnette, Grande sœur était penchée sur son travail en surveillant du coin de l’œil un petit perroquet youyou qu’elle avait recueilli.

Elle entendit soudain P’tit frère arriver tout essoufflé :

– Grande sœur ! Au village, tout le monde parle de Seed ! 

– Te voilà, toi ! Tu n’as plus la tête lourde comme un hippopotame, on dirait ? lui rappela-t-elle sans lever les yeux.

P’tit frère ne prêta pas attention à cette pique et continua tout excité :

– Il paraît que tout le monde est allé voir le directeur de la bibliothèque du village ! On va peut-être enfin pouvoir l’agrandir !

Grande sœur dressa l’oreille, soudain intéressée.

Quoi ? Une plus grande bibliothèque ? Avec plus de livres ?

Goguenard, P’tit frère poursuivit : 

– Tous ceux qui veulent en parler doivent aller à la réunion qui a lieu… MAINTENANT ! Après, si tu préfères faire tes devoirs de la semaine prochaine…

Mais Grande sœur n’avait pas entendu la fin de sa phrase : elle était déjà partie en trombe.

P’tit frère éclata de rire puis il s’assit un instant, pensif. 

Très curieux et téméraire, il avait de grands projets pour son village et, avec la confiance et l’innocence des enfants, il se disait que tout était possible. 

Quittant à son tour la maisonnette, il partit rejoindre Grande sœur et tous leurs amis pour s’entraider les uns les autres comme ils l’avaient toujours fait.

For more French tales, check our free audiobook

more about the “conte” as a writing-mode

La Liberté d’expression en France

[Free B2 content] La Liberté d’expression en France

Today: session about freedom of speech in Francewith Eirini (Greece) and Ronald (Netherlands)!

What is the specific definition of freedom of speech in France?

What is the story behind?

Why is press freedom so important?

When is it important to protect or to put some limits on freedom of speech?

This issue is a good opportunity to publish our unique content as a free ressource for:

  • advanced students
  • Teachers of French looking for fresh ideas

“Ignorance and fear are my enemies but knowledge is my shield”

Go straight to the content

Discover 10 French Original Tales (ebook)

Discover 10 French Original Tales

How about improving your listening skills in French?

Feel free to take a look at this collection of homemade french stories* (B1 and above): “Raconte-moi une histoire en attendant le Ramadhan” (“Tell me a story before Ramadhan comes”)

*Yes, as an aunt and a teacher of French, I could not escape my fate: write tales!

picture: Voyages au pays des contes, acrylic paint 70x50cm by Saïda Richi
  • L’éléphant qui broutait l’herbe des océans 
  • Les Wimés et les Géants
  • Au pays du roi Souleymane 
  • Le jardin sur lequel il y a la maison de Mamie Bouture (dedicated to Coexister)
  • Elyes et les bulles
  • Le Hadj gentil
  • Emna, princesse-sourire
  • Une histoire tatastrophique ! 
  • Patapouf, chien-gardien de moutons
  • Une trottinette électrique pour l’aïd (dedicated to R2S)

Download the Ebook (epub format) – 5,00€

Any question? Contact Samyra